Voyage en ALASKA

par GARNARAT Elisabeth et Marcel

Notes de Dodger: Certaines images mennent à des agrandissements, je vous conseille d'y jeter un oeil.

Et comme pour le reste du site, si vous voyé qu'il y a un lien qui n'aboutit pas, une image absente dite le moi

 

                                                                                                            LES ETAPES:

                                                                                                            Généralités

                                                                                                            1) Le parc de DENALI

                                                                                                            2) FAIRBANKS          

                                                                                                            3) DAWSON city       

                                                                                                            4) WHITEHORSE      

                                                                                                            5) SKAGWAY            

                                                                                                            6) JUNEAU

                                                                                                            7) VALDEZ

                                                                                                            8) ANCHORAGE

                                                                                                            Notes

loutre2.jpg (8748 octets)

Durand l’été 1996, nous avons décidé de visiter en camping-car l’Alaska et le Yukon durant trois semaines.

L’Alaska est le 49ème état des Etats Unis. Cet état fut vendu par la Russie aux Etats Unis en 1857.

Alaska signifie en Aléoute : la Grande Terre. Sa superficie est de 1.525.000 Km² soit trois fois la France avec seulement 600.000 habitants.

Le camping-car s'avère la meilleur façon de visiter cet état en raison de sa grandeur et du peu d'hotel.

Les thèmes choisis pour ce voyage sont:

- le Klondike et la ruée vers l’or,

- la nature avec la vie sauvage et les glaciers.

Nous élaborons notre itinéraire de manière à effectuer un circuit Anchorage/Anchorage qui nous permette de découvrir cet état. Les routes sont peu nombreuses du fait du relief ( pic à plus de 3.000 m ) et nous réservons de France les traversées en Ferry.

Première étape: le parc de DENALI à 245 kms d’Anchorage.

Denali signifie en athabascan : la haute montagne. Ce parc abrite le plus haut sommet d’Amérique du Nord, le Mont McKinley haut de 6.194 m. Nous sommes à 400 kms au Sud du cercle polaire.

 

Carrossable sur une centaine de kilomètres, ce parc ne se visite qu’en autocar. Il faut compter un journée de visite pour admirer le paysage et la vie animale: Grizzly, marmottes, loups, moose, doll-sheep, renards....

mckinley.jpg (21255 octets)

Deuxième étape: FAIRBANKS à 190 kms du cercle polaire.

Grand regret, nous ne pourrons nous rendre au cercle polaire car la route est interdite aux camping-cars de location.

drague.jpg (77467 octets)

L’histoire de Fairbanks commença le 22 Juillet 1902 avec la découverte de riches filons d’or par Félix Pedro. Pour permettre d’augmenter la production et d’extraire l’or profondément enterré, des dragues furent utilisées. C’est ainsi que l’on peut visiter à 8 kms de Fairbanks, la drague n°8. La vallée garde tristement le passage de cette exploitation intensive.

Lors d’une visite, nous voyons une présentation d’anciens habits Atabascans ainsi que la découpe et le séchage du saumon après sa prise à l’aide d’un " fish-wheel " dans la Chena River.

Nous empruntons l’Alaska Highway en direction de Tok. Cette Highway fut construite lors de la seconde guerre mondiale par les Américains pour permettre de relier les Etats-Unis à l’Alaska.

Troisième étape : Dawson City.

 

Pour éviter un détour de l’ordre de 500 kms, nous décidons d’emprunter la Taylor Highway. Cette route est en cours d’agrandissement et de goudronnage mais sur plus de 200 kms nous roulons sur terre battue. Nous passons la douane qui sépare les Etats Unis de l’état du Ykon au Canada. L’arrivée à Dawson se fait par le traversier puisque la ville se trouve sur la rive droite de la rivière Yukon.

Dawson est surnommée la Reine du Klondike. Née en 1896, lorsque fut connue la présence d’or dans la région, elle conserve toujours aujourd’hui ses vieux bâtiments de bois qui rappelle l’époque où cette ville était prospère.

Cliquer pour voir l'image en taille normale

Cliquer pour voir l'image plus grande (meilleur définition)

On peut découvrir entre autres les maisons de Jack London, l’auteur de Croc Blanc et à proximité celle d’un poète Robert Service, toutes deux bâties en rondins.

Quatrième étape: Whitehorse.

Nous empruntons la Klondike Highway et suivons le Klondike River. Cette rivière permettait de relier Dawson à Whitehorse et Carcross en amont.

Comme à Dawson, nous pouvons voir à Whitehorse, un des bateaux à aubes, le Klondike, qui assurait la liaison entre ces villes. Ces bateaux assurèrent le transport de nombreux pionniers en quête de fortune.

 

Cinquième étape: Skagway.

Situé à 180 kms de Whitehorse, Skagway n’est relié par la route que depuis 1979, seul le train auparavant, permettait le passage du col White. La ligne reste ouverte aujourd’hui, seulement à des fins touristiques et seulement jusqu’à Fraser en Colombie Britannique soit 65 Kms aller-retour.

Skagway est située au fond d’un fjord. La ville conserve de vieux bâtiments du début du siècle et Broadway Avenue débouche sur le port et les ferries.

Sixième étape: Juneau.

Juneau, capitale de l’Alaska ne peut être rejointe que par avion ou bateau. Nous prenons donc le ferry à Skagway.

A l’arrivée à Juneau, nous réservons nos billets pour une visite d’une journée dans le Fjord de Tracy Arm soit environ 130 Kms de croisière. Tout au long de cette journée, nous découvrons la vie marine et les glaciers. Nous apercevons seulement la queue d’une baleine à proximité de notre bateau, par contre bon nombre de sea-otters, de phoques et d’otaries. Nous admirons aussi des aigles comme le Bald Eagle, l’emblème des Etats-Unis. Sur les rives, nous devions voir des ours, mais ils n’étaient pas au rendez-vous ce jour là.

Nous naviguons entre les icebergs pour arriver au pied d’une falaise de glace. Là, nous admirons les couleurs blanches, bleues crées par la lumière du soleil. Des craquements, l’attente pour les Sumdums, la chute dans l ’eau d’un morceau de glace.

Pour la seule fois, nous ne pouvons trouver de place au camping et nous couchons près du glacier de Mendenhall.

Avant de repartir le lendemain, nous visitons Juneau qui est une ville moderne où subsiste quelques monuments du temps où les Russes occupaient la région: l’église russe Saint Nicolas.

Nous reprenons le ferry, direction Haines, le parc de Kluane, Tok, les Monts Wrangell et Valdez. Le beau temps n’est pas au rendez-vous.

Septième étape: Valdez.

Valdez est située au fond d’un fjord de 8 kms au sein de Prince William Sound. En 1964, le vendredi 27 mars, cette ville fut détruite par un raz de marée, l’épicentre du tremblement de terre d’une magnitude de 8.4 à 8.6 sur l’échelle de Richter se situant à 30 kms environ en mer. 31 personnes moururent. La ville fut reconstruite à quelques kilomètres de là.

Valdez abrite le terminal pétrolier alimenté par le pipe-line qui traverse tout l’Alaska, et ce Prudhoe Bay sur la mer arctique.

La région fut aussi le théâtre d’une des catastrophes pétrolières importantes avec le naufrage de l’Exon Valdez à quelques distances de l’entrée du fjord. Aujourd’hui, il ne reste plus de trace de cette pollution et Valdez est un port de pêche important.

Le traversier ne dessert pas Valdez tous les jours et nous devons rester une journée supplémentaire à Valdez pour attendre son arrivée et le prendre pour rejoindre Whittier.

Cliquer pour avoir accé à un regroupement de photos

Whittier est une ville accessible uniquement par bateau ou par train. C’est une ville très bizarre, elle fut construite pendant la seconde guerre mondiale par l’armée. Elle comprenait deux grands immeubles réservés à son personnel soit environ 1.200 personnes. Maintenant, il n’enreste plus que 200.

Par un temps couvert et pluvieux, nous faisons notre dernière croisière dans les fjords de Prince Williams Sound. Nous découvrons en six heures près de 26 glaciers.

Cliquer pour découvrir plusieurs images de glaciers

Nous montons notre camping-car sur le train en direction de Portage de l’autre côté de la montagne. Durant le trajet qui dure 15 minutes environ, chacun reste à l’intérieur de son véhicule.

Huitième étape: Anchorage.

Notre séjour se termine. Comme à Valdez, un quartier d’Anchorage fut détruit par le tremblement de terre et nous pouvons imaginer son ampleur par les différents informations que nous pouvons consulter.

Des derniers achats et cadeaux comme un Ulu, couteau en forme d’arc de cercle utilisé par les esquimaux, et quelques tee-shirts. Nous rendons notre camping-car après 3.600 Kms, fort satisfait de notre expérience.

Deux regrets cependant, n’avoir pu atteindre le cercle polaire et n’avoir pu admirer les glaciers en les survolant en " bush " à cause du temps couvert.

A notre avis, le meilleur moment pour visiter l’Alaska est entre le 14 Juillet et le 15 Août, car passé ce délai, nous sommes en automne.

 

Notes

Les routes.

Les principales sont goudronnées mais durant l’été de grands tronçons sont en travaux, ceux-ci peuvent durer 30 à 50 kms. Attention car vous passez de la terre battue aux cailloux nécessaire à l’assise de la route ou aux gravillons et gare aux impacts sur le pare-brise et la carrosserie.

 

Les campings.

Nous n’avons eu aucun problème pour en trouver sauf à Juneau, faute de place.

Dans chaque ville ou région, vous pouvez vous informer auprès des Visitor Center.

Il existe aussi une carte de l’Alaska avec un guide des campings publiques et les aires de repos et leur situation. Moyennant une faible contribution, vous vivrez en pleine forêt ou en bordure de rivière avec à votre disposition pour bon nombre: barbecue, bois sec, table, banc et toilettes.

Notre camping-car et son équipement.

Le véhicule est équipé d’une boîte de vitesse automatique et d’une direction assistée.

Nous disposions d’un camping-car de 6.60 m pour trois personnes.

Un lit à l’arrière et en capucine.

Un coin cuisine qui regroupe une plaque gaz 4 feux, un four, un micro onde et un grand réfrigérateur.

Un coin repas pour quatre personnes.

Notre autonomie en eaux était de l’ordre d’une journée et demie.

 

Ont participé à cette page:

Auteurs : GARNARAT Elisabeth

            GARNARAT Marcel

Graphiste et mise en page:

GARNARAT David : Dodger

Photos utilisées:

GARNARAT Marcel & Dodger

 

Retour au Squat de Dodger